Martin Cloutier poursuit Dominic Sillon pour l’avoir traité de gros

C’est par le biais d’un communiqué de presse envoyé lundi matin que l’humoriste Martin Cloutier a manifesté son intention de traîner son partenaire de scène devant les tribunaux. Selon Martin Cloutier, tout propos aîneux et diffamatoire portant sur le physique d’une personne devrait être prohibé.

C’est toute la communauté humoristique québécoise qui se retrouve en émoi devant cette triste nouvelle qui risquerait de briser à jamais l’amitié des deux humoristes. Une chose demeure certaine, c’est la lutte à la liberté d’expression qui se poursuit.

Cette histoire n’est pas sans rappeler le différent opposant Mike Ward au petit Jérémy. Qu’a-t-on le droit de dire sur le physique d’une autre personne ? La liberté d’expression a-t-elle atteint son paroxysme ?

Nous avons écrit ces textes ensemble.

Suite à la parution de la mise en demeure, Dominic Sillon a accepté de répondre à certaines questions. « Nous avons écrit ces textes ensemble », de dévoiler le défendant. « Si [Martin] m’avait laissé savoir qu’il trouvait certaines phrases blessantes, on ne les aurait pas présentées sur scène et nous n’en serions pas là aujourd’hui. » continua d’expliquer Dominic Sillon. « En plus, il a lui-même choisi la plupart de ces blagues. »

Dominic Sillon dit ne pas comprendre pourquoi il se fait reprocher des mots que Martin Cloutier aurait lui-même mis dans sa bouche lors de l’écriture de certains numéros. Il faut se rappeler que la chimie du duo ainsi que leur montée en popularité se sont établies sur scène en grande partie en utilisant l’autodérision, technique selon laquelle un humoriste rit de lui-même ou, dans le cas présent, deux humoristes rient d’eux-mêmes d’un commun accord.

Il a lui-même choisi la plupart des blagues.

Visiblement attristé par la tournure des événements, Dominic Sillon est confiant que cette histoire pourra se régler à l’amiable. Une chose est certaine, l’humoriste y pensera à deux fois avant de faire une injure sur le physique de son ami.

Le montant réclamé par le plaignant n’a pas été dévoilé.

4 Comments Posted

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée


*